Récolter 1kg de plantes fraîches non en graines.
Les hâcher finement à l'aide d'un sécateur ou d'un ciseau.
Mettre les végétaux dans un bac d'eau surdimensionné.
Toujours respecter la dose 1kg pour 10 l d'eau.
Couvrir non hermétiquement.
Remuer tous les jours.
Au bout de quelques jours, une écume blanche se forme à la surface de la mixture ( plein de petites bulles).
Puis les bulles vont diminuer, puis disparaître.
Lorsque les bulles ont disparu, cela signifie que la fermentation est terminée. A partir de ce moment là, vous avez 2 jours pour filtrer. Si vous loupez ce moment là et ne filtrez pas, vous avez raté votre purin et il sera juste bon à mettre au compost.
On ne peut vous donner une durée de fermentation car cela dépend fortement de la température. Plus il fait chaud, plus ça ira vite.
Chaque plante a aussi une durée de fermentation différente.
A noter qu'un purin d'ortie raté a une odeur immonde, tandis qu'un purin réussi aura aussi une odeur, mais bien moins putride et beaucoup plus supportable qu'un purin raté.
Filtrez avec une passoire si vous l'utilisez avec un arrosoir, filtrez le avec un collant si vous désirez l'utiliser au pulvérisateur.
Ensuite pour l'utiliser, vous le diluerez encore à 10%, c'est à dire 1L de purin pour 10 L d'eau.
Les extraits fermentés sont des excellents stimulants, qui permettent aux plantes de renforcer leurs défenses.
Cependant, chaque plante a ses propriétés. L'ortie est un excellent stimulant foliaire, à utiliser en début de saison, la consoude permet d'avoir de plus grosses fleurs, des plus gros fruits et accélère la maturation des fruits. La prêle a des propriétés fongiques et la fougères possède plus des propriétés insectifuges. A noter que la Bardane est une des plantes les plus stimulantes en extrait fermenté.
Ne mélangez jamais des plantes différentes en cours de fermentation dans la même bassine. Par contre, vous pouvez mélanger, par exemple, ortie et consoude dans votre arrosoir, mais a partir de purins préalablement filtrés.